mercredi 16 janvier 2008

En 2008, les astres contre le Venezuela

Les transitions d’années sont en général propices aux prédictions en tout genre et les revues "people" y vont toutes de leur petit dossier sur les horoscopes, les astres et autres prédictions tantôt apocalyptiques, tantôt prédisant richesse abondante et beauté intarissable.

En fouillant dans ces poubelles médiatiques on peut parfois tomber sur des choses surprenantes.

Quelques jours avant le cap de l’an (traduction littérale de l’expression italienne très imagée pour dire le nouvel an, "capodanno"), je rendais visite à mon amie Emma que je n’avais plus vu depuis quelques temps. Nous discutions de choses et d’autres et bien entendu, sujet inévitable au Venezuela, on parla politique.

Emma me commenta alors la rage que lui avait provoqué ce qu’elle venait de lire dans une revue féminine.

Et elle me posa sur la table la revue Vanidades qui proposait un dossier sur les prédictions pour 2008 dans les différents pays latino-américains. Je me mis à parcourir les courts paragraphes des différents pays du continent.

D’emblée un fait me sautait aux yeux : les astres n’étaient pas de gauche… ou du moins la voyante qui avait rédigé ces lignes ne l’était pas.

En s’arrêtant sur le paragraphe du Venezuela on pouvait y lire ceci :

"L’économie s’évapore et le changement de monnaie laissera de nombreuses personnes littéralement à la rue. Les gens ont peur et, bien que nombre d’entre eux veuillent quitter leur pays, ils ne pourront pas le faire. Le gouvernement contrôle plus la vie des vénézuéliens. Ceux-ci chercheront un changement mais il sera très difficile que le Venezuela redevienne ce qu’il était".

"Mère Nature s’abattra sur ce pays et de nombreux glissements de terrain seront occasionnés par les pluies, ainsi que par de forts vents et ouragans".

"Les concours de beauté entreront dans une période polémique et le bruit court que peut-être le Venezuela ne sera pas représenté cette année. On vivra une époque très difficile dans ce merveilleux pays".

Plus loin, l’Equateur et la Bolivie ne seront pas moins victimes des foudres de Mère Nature et des problèmes économiques. En ce qui concerne Cuba, après que "la vie de Fidel Castro" ne se soit "éteinte", toujours selon les termes de la revue, "le peuple cubain respirera enfin un air de liberté. Les gens prient et espèrent ce miracle".

Voici donc les pays dont les gouvernements se réclament de gauche bien punis par les astres. Mais ce qui est encore plus amusant, c’est que les prédictions astrales sont friandes de traités de libre commerce et de politiques libérales.

Je continuais la lecture, à la fois effaré et amusé de ce que j’avais sous les yeux. Et je me dirigeais alors vers d’autres pays, m’éloignant de "l’axe du mal astral".

Le Mexique par exemple, dont le traité de libre commerce (TLC) avec les Etats-Unis et le Canada vient d’entrer dans une nouvelle phase d’ouverture agricole le premier janvier, jouira quant à lui d’une année 2008 prospère :

"Le commerce croît et le pays prend un autre aspect. Il y aura du respect, de la justice et du progrès. (…) Le gouvernement continuera à travailler intensément pour établir la sécurité de chaque Mexicain".

Et définitivement, ce pays allié inconditionnel des Etats-Unis remporte la palme du meilleur progrès en 2008.

On peut lire plus loin dans une résumé sur l’Amérique latine mais toujours concernant le Mexique : "La situation politique au Mexique tend à se stabiliser du fait de la grande amélioration des conditions économiques. Il y aura de nouvelles façons de pouvoir émigrer légalement aux Etats-Unis et le traité de libre commerce entre les deux pays s’élargira. En général, le panorama est très encourageant pour les Mexicains".

Dans ce même résumé, les économies et le tourisme de la République Dominicaine, du Salvador, du Pérou, du Panama et du Costa Rica s’amélioreront. Alors que l’Equateur, dont le président Rafael Correa se réclame aussi de gauche, "changera l’orientation de sa politique actuelle vers un plan plus modéré".

Au Venezuela, en langage populaire on dit que les médias commerciaux mettent du venin dans leurs informations. La seule prédiction que j’ai pu tirer de cette revue, c’est que l’année médiatique 2008 s’annonce venimeuse.

3 commentaires:

Francis a dit…

Mon passage préféré : "il sera très difficile que le Venezuela redevienne ce qu’il était" !!!

Florian a dit…

où l'on apprend que le Venezuela ne gagne plus de concours de beauté à cause de Chavez !!!

Céline a dit…

j'adore cet article...maintenant les voyantes sont politologues aussi JAJAJA...enfin malgré tout, ça me ferait plaisir que l'année 2008 soit réellement bonne au mexique...



Creative Commons License

Les visuels et textes publiés sur ce blog sont sous
licence creative commons

Si vous souhaitez utiliser l'un de ces éléments, merci de me contacter