jeudi 19 juillet 2007

Le retour de RCTV

Photo : Seb

Après avoir occupé les gros titres de la presse internationale durant plusieurs semaines pour sa soi-disant fermeture, la chaîne privée vénézuélienne RCTV (Radio Caracas Télévision) est revenue ce lundi sur les écrans via le câble.

Comme attendu, le groupe 1BC propriétaire de la chaîne a donc négocié avec les fournisseurs afin d'émettre par le câble et le satellite. Au total, ce sont cinq entreprises qui permettent au canal, devenu maintenant RCTV Internacional, de diffuser ses programmes. Il s'agit des fournisseurs Inter, Neptuno, Supercable, Planet cable et Directv.

La programmation a commencé ce lundi dès 6h00, heure locale, avec l'hymne national entonné par les employés de la chaîne. C'est ensuite le présentateur vedette, Miguel Angel Rodríguez, qui prit le relais avec son programme quotidien d'entretiens, La Entrevista.

Le reste de la journée s'est partagé entre telenovelas, chansons et émissions spéciales revenant sur les 50 jours passés hors des ondes. Dès ce mardi, la programmation habituelle a redémarré en toute normalité.

La concession de fréquence hertzienne de RCTV avait pris fin le 27 mai dernier à minuit (voir l'article sur ce blog RCTV et la têmpete médiatique contre Chávez). Quelques minutes plus tard, le canal 2 était occupé par une nouvelle chaîne publique, TVes (Télévision vénézuélienne sociale).

Espérant jusqu'au bout que le gouvernement allait revenir sur sa décision, les propriétaires du groupe 1BC n'avaient entrepris aucune démarche pour émettre via d'autres moyens. Il a donc fallu plus d'un mois pour que l'entreprise télévisée se procure les codificateurs nécessaires, adapte son système de transmission et signe les contrats avec les fournisseurs de câble et de satellite.

Durant ces 50 jours, les journalistes et employés de RCTV n'ont jamais cessé de travailler. Une des chaînes privées du pays émettant sur les ondes hertziennes, Globovision, avait même cédé quotidiennement un espace au programme d'information de RCTV, El Observador. A croire qu’au Venezuela, même les groupes médiatiques privés commencent à apprendre la solidarité.

1 commentaire:

Anièry a dit…

Bravo pour vos articles!
Le journaliste australien John Pilger parle des mass-medias et de RCTV:

http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.showvids&friendID=45602309



Creative Commons License

Les visuels et textes publiés sur ce blog sont sous
licence creative commons

Si vous souhaitez utiliser l'un de ces éléments, merci de me contacter